Détenus d'opinion : le nombre de mandats de dépôt ne cesse d'augmenter - Radio M

Détenus d’opinion : le nombre de mandats de dépôt ne cesse d’augmenter

Radio M | 07/06/21 12:06

Détenus d’opinion : le nombre de mandats de dépôt ne cesse d’augmenter

La situation des libertés de manifestation et d’expression inquiète les algériens, surtout ces dernières semaines où le nombre de mandats de dépôt pour avoir exprimé une opinion politique dans la rue ou sur les réseaux sociaux devient « un délit privatif de liberté ».

Jusqu’au 06 juin 2021, le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), a répertorié 216 détenus d’opinion, emprisonnés dans 22 wilayas du pays, dont une grande partie à Alger.

A Noter que les marches des vendredis et mardis à la capitale sont empêchées par les services de sécurité depuis plusieurs semaine déjà. En revanche, les manifestations sont maintenus seulement à Béjaia, Tizi-Ouzou et Bouira. Quelques rassemblements sot notamment observés chaque vendredi dans plusieurs localités du pays.

Cette interdiction des manifestation n’a pas freiné la vague des interpellations des activistes du Hirak. Certains d’entre-deux ont été interpellés dans leur lieux de travail, tandis que d’autres ont été arrêtés à leurs domiciles.

Selon le militant des droits des détenus, Zakarya Hennache, qui rassemble des statistiques sur les détenus d’opinions, « depuis le début du Hirak, plus de 500 personnes ont été placé sous mandat de dépôt, dont 11 femmes. Plus de 1800 personnes sont poursuivis en justice dans 600 dossier d’accusations répartis sur 47 wilayas ».