Le plan « Zéro Kabyle » de l’ère Gaïd Salah en voie d’être enterré ? (CPP) - Radio M

Le plan « Zéro Kabyle » de l’ère Gaïd Salah en voie d’être enterré ? (CPP)

Radio M | 18/11/22 15:11

Le plan « Zéro Kabyle » de l’ère Gaïd Salah en voie d’être enterré ? (CPP)

 

La semaine des procès dit du MAK (mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie), classé organisation terroriste par les autorités, puis de l' »affaire » du lynchage de Djamel Bensmail a ramené la question politique de la Kabylie au devant de l’actualité.

L’Algérie est passée tout prés du chaos en août 2021 lorsque, dans le brasier des incendies en Kabylie, une foule haineuse et hystérique a, au centre de Larba Nait Irathen, lynché Djamel Bensmail, un jeune artiste de Miliana engagé avec le Hirak. La division, sous l’émotion, des Algériens sur laquelle a misé le plan « zéro kabyle », pilotée par une aile des services en plein panique devant le HIrak populaire, pluriel et unitaire, aurait pu se produire à l’échelle du pays. L’intervention salutaire du père de la victime et la force lucide du mouvement populaire, exprimée dans la poursuite de la solidarité envers la Kabylie, ont évité le pire. Le Café Presse Politique (CPP), autour de sa présentatrice, Amira Bouraoui, s’est arrêté ce mercredi sur cette séquence terrible. L’actualité l’exigeait avec les procès en série qui ont impliqué des militants effectifs ou supposés du MAK et avec le jugement des assassins et des lyncheurs présumés de Djamel Bensmail au tribunal de Dar El Beida. Me Nabila Smail, qui réside et travaille à Tizi Ouzou a donc pu revenir sur l’utilisation politique de « la question kabyle ». L’impunité après le printemps noir de 2001, la radicalisation indépendantiste du MAK, les instrumentalisations du pouvoir politique, l’avenir de l’Etat Nation avec les questions identitaires: autant de questions que les autres invités de Amira Bouraoui,  le consultant Jaffar Lakhdari et le journaliste Mustapha Benjama, venu de Annaba, n’ont pas cherché à éviter. Débat de haute tenue. C’est le CPP de Radio M. En vidéo ici.