Washington durcit ses sanctions, l’Iran produira une nouvelle génération de centrifugeuses - Radio M

Washington durcit ses sanctions, l’Iran produira une nouvelle génération de centrifugeuses

La Rédaction | 28/03/20 09:03

30 vues

Washington durcit ses sanctions, l’Iran produira une nouvelle génération de centrifugeuses

L’agence de presse iranienne Mehr a annoncé hier vendredi que l’Iran allait produire une nouvelle génération de centrifugeuses à l’usine d’enrichissement nucléaire de Natanz (centre du pays).

Ces machines marquent une percée dans les progrès du programme d’énergie nucléaire pacifique de l’Iran, a précisé l’agence de presse citant une source anonyme à l’organisation de l’énergie atomique d’Iran (AEOI).

Pour rappel, l’Iran a riposté à la dénonciation de l’accord sur le nucléaire iranien par les Etats-Unis en mai 2018 en renonçant à tous les engagements qu’il avait pris de restreindre les activités de son programme atomique.

L’annonce de la production de cette nouvelle génération de centrifugeuses iraniennes a été faite le lendemain de la décision prise par les Etats-Unis d’Amérique d’étendre leurs sanctions anti-iraniennes à cinq nouvelles compagnies basées en Iran et en Irak, ainsi qu’à 15 personnes accusées de soutenir le terrorisme.

Les cinq compagnies visées par les nouvelles sanctions sont : Mada’in Novin Traders et Reconstruction Organisation of the Holy Shrines (basées aussi bien en Iran qu’en Irak), Kosar Company et Al Khamael Maritime Services (basées en Irak) et, enfin, Middle East Saman Chemical Company (basée en Iran).

Selon le Trésor américain, les 5 sociétés et les 15 personnes visées par les sanctions sont accusées de soutien aux Gardiens de la révolution iranienne et à leur corps d’élite appelé « Al Quds », et de transfert d’armements à des groupes paramilitaires irakiens classés par Washington comme des organisations terroristes, à l’exemple de Kataïb Hezbollah.

Washington, ont déclaré jeudi des responsables américains cités par des médias, envisage de maintenir les sanctions qui frappent l’Iran depuis que l’accord sur le nucléaire iranien a été dénoncé par Donald Trump il y a près de deux ans.

Les nouvelles sanctions américaines interviennent alors que l’épidémie du coronavirus fait des ravages en Iran où elle a déjà causé près de 2.500 morts.

Confronté à la baisse de ses revenus extérieurs suite à l’effondrement des prix du brut, et lourdement frappé par les sanctions américaines, Téhéran semble de plus en impuissante à endiguer l’épidémie, ce qui ne manque pas de susciter un désarroi populaire grandissant.

Ce désarroi se manifeste de façon tragique par la mort de dizaines de personnes ayant ingurgité du méthanol dans l’espoir de tuer le coronavirus ou de s’en protéger.

Auteur

30 vues