Tunisie : "une cheffe de gouvernement technocrate pour faire face à une crise politico-économique"(entretien/spécialiste) - Radio M

Tunisie : « une cheffe de gouvernement technocrate pour faire face à une crise politico-économique »(entretien/spécialiste)

La Rédaction | 29/09/21 18:09

Tunisie : « une cheffe de gouvernement technocrate pour faire face à une crise politico-économique »(entretien/spécialiste)

Le président tunisien Kaïs Saïed a chargé, pour la première fois dans l’histoire de Tunisie, une femme, de former un gouvernement. Il s’agit de Najla Bouden qui a été nommée chef de gouvernement ce mercredi 29 septembre 2021.

Dans un entretien accordé à Radio M, le journaliste et observateur de la scène politique aux pays du Grand Maghreb, Athmane Lahiani, a déclaré que l’universitaire et administratrice, Najla Bouden, est un profil technocrate et que ce n’est pas adapté à la situation en Tunisie.

« Même si la crise est politique actuellement, la Tunisie a besoin d’un profil qui maitrise les questions économiques et financières » a expliqué l’observateur.

Selon Lahiani, la nouvelle chef de gouvernement, n’affiche pas d’appartenance idéologique ou politique, mais il est connu qu’elle a une orientation progressiste soutenant la cause de la femme. D’après lui, cette nomination a vraisemblablement comme objectif, la séduction des activistes des droits de l’homme et du mouvement progressiste au pays.

« La mise en place d’un gouvernement ne mettra pas fin à la crise politique tunisienne. C’est qu’un pas de la part du président Kaïs Saïed pour rétablir un certain équilibre politique » a expliqué le journaliste.

Il estime que ça sera difficile de trouver des ministres a ce gouvernement de crise qui finira sa mission dans une petite période. «  Kaïs Saïed est appelé à fournir une vraie feuille de route politique comme seule solution » a-t-il conclu.