Zeroual, Nezzar, Toufik, Benhadid, tous absents à la cérémonie de l’ANP à leur honneur - Radio M

Zeroual, Nezzar, Toufik, Benhadid, tous absents à la cérémonie de l’ANP à leur honneur

Samy Injar | 05/08/22 20:08

Zeroual, Nezzar, Toufik, Benhadid, tous absents à la cérémonie de l’ANP à leur honneur

La photo de la grande réconciliation à la tête de l’ANP a été manquée

Il s’agissait, ce jeudi au Cercle national de l’Armée à Beni-Messous (Alger), officiellement pour le président Abdelmadjid Tebboune, ministre de la défense, d’honorer,  selon l’agence  Algérie presse service (APS) « des retraités de l’ANP, issus des rangs de l’Armée de libération nationale (ALN), des familles de Chouhada du devoir national, des invalides et des grands blessés de l’ANP dans le cadre de la lutte antiterroriste, à l’occasion de la Journée nationale de l’ANP ». Il aura manqué finalement l’image sans doute la plus recherchée sur le plan de la communication politique : celle des figures de l’ANP les plus célèbres de 35 dernières années que la hiérarchie de l’armée et le président Tebboune avaient décidé d’honorer, et, dans le cas de trois d’entre elles, de réhabiliter après leur passage par la case prison ou par l’exil temporaire. Les Algériens étaient très nombreux à scruter, jeudi en fin de journée, les réseaux sociaux et les journaux télévisés de la soirée en quête des vidéos de couverture de cet évènement « spécial » de la réconciliation formelle interne à l’armée. Le président Lamine Zeroual, les généraux Khaled Nezzar, Mohamed Mediene (Toufik), et Hocine Benhadid, notamment, étaient absents au Cercle national de l’armée. Le maitre de cérémonie a évoqué « leur condition de santé » dégradée qui les ont empêché de participer en présentiel à cette cérémonie, qui a honoré plusieurs autres officiers supérieurs de l’ANP. Il a affirmé qu’ils se sont excusés de ne pas pouvoir se déplacer et recevront leur distinction dans leur demeure.

Une annonce précipitée ?

Il n’existe pas de doute que les conditions de santé de ces quatre dirigeants de l’ANP et du pays, à l’âge avancé, ont sans doute pesé dans leur absence, en particulier dans les deux cas du président Lamine Zeroual et du général Hocine Benhadid. Il n’en demeure pas moins que leur absence concomitante a laissé un sentiment de malaise lors de la cérémonie, rendant l’annonce préalable de leur distinction quelque peu « aventureuse » sur le plan de la communication. Pour rappel, le président Abdelmadjid Tebboune avait décerné la médaille de l’ordre de mérite national de  rang « Sadr » , au défunt général Ahmed Gaïd Salah, chef d’Etat Major, le 19 décembre 2019, – en même temps qu’au défunt président par intérim Abdelkader Bensaleh. Le général Ahmed Gaïd Salah avait fait arrêter à deux reprises le général Hocine Benhadid pour ses déclarations publiques critiques. Il avait également emprisonné le général Toufik dans le cadre de l’affaire dite du complot, pour laquelle l’un de ses successeurs à la tête des services, le général Bachir Tertag, est toujours détenu. Enfin, l’ancien chef d’Etat Major a provoqué le départ en exil du général à la retraite Khaled Nezzar, sur le point sans doute d’être arrêté à son tour.

Samy Injar