UNICEF: ''combien d'enfants devront mourir avant que ce cauchemar ne prenne fin?'' - Radio M

Radio M

UNICEF: ”combien d’enfants devront mourir avant que ce cauchemar ne prenne fin?”

Radio M | 11/02/24 18:02

UNICEF: ”combien d’enfants devront mourir avant que ce cauchemar ne prenne fin?”

La directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Catherine Russell, a regretté dimanche la mort de la fillette Hind Rajad, tuée par l’armée israélienne, disant : ”combien d’enfants devront mourir avant que ce cauchemar ne prenne fin dans la bande de Gaza ?

Sur la plateforme X, la responsable onusienne a écrit: ”une nouvelle déchirant faisant état de la mort de la petite Hind Rajab, retrouvée avec des membres de sa famille et des secouristes”.

Samedi, le porte-parole du Croissant-Rouge palestinien, Nibal Farsakh, a déclaré citant des sources de la famille que ”les dépouilles de Hind et plusieurs membres de sa famille ont été retrouvées samedi matin à l’intérieur d’un véhicule après 12 jours”.

Dans un communiqué, le Croissant-Rouge a annoncé que son ambulance, “partie au secours de l’enfant Hind il y a 12 jours, a été retrouvée bombardée dans la région de Tal al-Hawa (ouest)”.

Le 29 janvier, l’équipe des secouristes du Croissant-Rouge est allée secourir les deux filles, Layan (15 ans) et Hind, après qu’elles ont été encerclées par des chars et des soldats de l’armée israélienne, à bord d’un véhicule dans lequel elles se trouvaient avec des membres de leur famille, près de la ville. 

Le Croissant-Rouge a confirmé le lendemain la mort de l’enfant Layan, qui a appelé à l’aide par téléphone au milieu des combats, tandis que Hind restait coincée à l’intérieur du véhicule entourée de chars dr l’occupation et de soldats.

Au cours des deux dernières semaines, l’armée israélienne a élargi son opération dans plusieurs zones du gouvernorat de Gaza, où d’intenses bombardements aériens et d’artillerie ont été menés et des demandes d’évacuation de plusieurs quartiers résidentiels ont été lancées par l’armée israélienne.

La plupart des victimes de la guerre israélienne contre Gaza, entrée dans son cinquième mois, sont des femmes et des enfants, selon les autorités palestiniennes. De leur côté, les Nations unies ont déclaré que les bombardements israéliens ont également provoqué “des destructions massives et une catastrophe humanitaire sans précédent”, ce qui a conduit Tel-Aviv à être traduit devant la Cour internationale de justice pour “crime de génocide”.