Tunisie : le MSP de Makri dénonce « un coup d’état contre la Constitution » - Radio M

Tunisie : le MSP de Makri dénonce « un coup d’état contre la Constitution »

Info Radio M | 26/07/21 14:07

Tunisie : le MSP de Makri dénonce « un coup d’état contre la Constitution »

Si les derniers développements en Tunisie n’ont pas encore suscité de réaction officielle du côté algérien, le parti islamiste d’Abderrezak Makri, n’a pas tardé à voler au secours de son ‘’frère’’ Ennahdha de Rached Ghanouchi.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a dénoncé « un coup d’état contre la Constitution tunisienne et contre la volonté populaire de nos frères tunisiens, exprimée lors des dernières élections législatives ». C’est presque mot-à-mot, la réaction de Rached Ghanouchi, exprimé dimanche soir.

Dans un communiqué rendu public, ce lundi 26 juillet, à l’issue de la réunion de son Bureau exécutif, le MSP considère ce ‘’coups d’état’’ comme « un avortement programmé de la transition démocratique tunisienne qui a donné de l’espoir aux tunisiens ». Il pointera du doigt la main d’un « régime arabe connu ».

Tout en appelant la communauté internationale et les ONG « à dénoncer ce coup d’état contre la légitimité » et qui « constitue une menace sur la sécurité et la paix dans la région », le MSP de Makri appelle aussi le pouvoir algérien « à soutenir les institutions légitimes tunisiennes », à dénoncer les décisions « unilatérales et non-constitutionnelles » du Président Kais Saied, et à « aider les tunisiens à dépasser leurs problèmes socioéconomiques ».

Dans la soirée de dimanche, le président tunisien a décidé de geler les activités du Parlement pendant trente jours, lever l’immunité des députés, et limoger le chef du gouvernement, Hichem Mechichi.

Ahmed Ouali

Auteur