Survenue durant un regroupement, la tragédie Bilel Benhamouda trahit une faille à la FAF - Radio M

Survenue durant un regroupement, la tragédie Bilel Benhamouda trahit une faille à la FAF

Radio M | 11/06/22 14:06

Survenue durant un regroupement, la tragédie Bilel Benhamouda trahit une faille à la FAF

Par Samy Injar

L’international de 24 ans natif de Hadjout voulait se rendre chez lui durant un quartier libre accordé par son staff. Une mort choquante l’a consumé sur la route, lui et son ami de quartier. 

Pourquoi un footballeur international en regroupement avec l’équipe nationale A` se retrouve sur la voie rapide Alger-Tipaza à minuit, pour rencontrer son funeste destin ? C’est la question délicate à laquelle devra répondre la fédération algérienne de football, une fois inhumés aujourd’hui à Hadjout Billel Benhamouda et son ami, Outit Sid ahmed, morts ensemble dans l’incendie de leur véhicule, dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à hauteur de Douaouda. 

Contacté par des dirigeants de l’USMA ou évolue Billel Benhamouda, le staff de la sélection A a confirmé, par la voix de Mohamed Benhammou adjoint de Madjid Bougherra,  qu’il avait accordé un quartier libre à ses joueurs dans l’après midi du jeudi au lendemain du match Algérie-RDC, l’absence des joueurs du centre de regroupement de Sidi Moussa était donc autorisée jusqu’au vendredi matin. « Le quartier libre pendant un regroupement comporte des règles. Partir rendre visite à ses parents à 70 km du lieu du stage pose un problème juridique assuranciel si cela n’est pas explicitement autorisé car les joueurs sont sous la protection de la FAF durant toute la durée du regroupement » explique un ancien coach national de jeunes catégories.

D’autres joueurs ont choisi de rester à Alger. Bilel Benhamouda a failli accompagner Abderrahmane Meziane son équipier à l’USMA en stage avec lui  pour aller saluer, de passage à Alger, Oussama Daghfalou ancien avant centre de l’USMA évoluant aujourd’hui aux Pays bas. Il a préféré finalement se rendre à Hadjout ou réside sa famille dans un véhicule, une Kia Picanto, qui semble t’il, lui a été prêté par un ami.

Le flou réglementaire et donc juridique qui entoure trop souvent les quartiers libres durant les regroupements des joueurs en club ou en sélection a provoqué plus d’une fois des incidents, heureusement moins dramatiques que celui de la nuit de jeudi dernier, les jeunes joueurs tentant parfois de régler en urgence des affaires personnelles loin du site du stage en un délai très court. Une figure du football national, Tahar Chérif Ouzzani, bouleversé par la nouvelle du décès de Bilel Benhamouda a spontanément juré ne plus jamais autoriser ses joueurs à quitter un stage pendant son déroulement.

Onde de choc Alger-Hadjout

L’onde de choc de l’annonce de la mort de Bilel Benhamouda et de son ami Sid Ahmed, prisonniers des flammes de leur véhicule aussitôt après l’impact, a tétanisé la planète du football en Algérie. 

La grande famille de l’USMA « est totalement fracassée » par ce drame emportant l’un de ses plus grands espoirs, artisan notamment ces dernières semaines de la remontée fulgurante des rouges et noires au classement de la ligue 1 Mobilis. 

L’attaquant de 24 ans était à sa dernière année de contrat et se préparait à rejoindre un championnat professionnel à l’étranger. Il avait encore brillé, au stade du 05 juillet avec la sélection A’  face à la sélection de la RDC  (3-0) la  veille de son accident tragique, offrant une passe décisive à Réda Bensayah sur le premier but puis transformant un penalty à un second but.

Il avait été ramené à l’USM Alger par Mohamed Mekhazni, technicien connu pour son grand talent de détecteur de jeunes talents et de formateur. « Bilel pouvait, les bons jours, faire la différence sur n’importe quelle défense avec ses déboulées et sa conduite de balle », explique un proche de l’USMA, « avec un peu plus de régularité il aurait pu être en sélection A ».

Bilel Benhamouda est resté très attaché à son clan familial et à sa ville de Hadjout ou il suivait un projet de construction sur le site de la maison familiale. Tout le monde évoque aujourd’hui son éducation et ses belles valeurs de solidarité et de camaraderie. Sa disparition atroce a provoqué un grand émoi dans le pays.

La FAF a naturellement annoncé l’annulation de la suite du tournoi amical des 4 nations qui impliquait outre l’Algérie, la RDC , le Sénégal et le Niger.  Les obsèques de Bilel Benhamouda et de son ami de quartier ont lieu ce samedi 11 juin après midi à Hadjout.