Sahel : une frappe aérienne française a tué 19 civils au Mali - Radio M

Sahel : une frappe aérienne française a tué 19 civils au Mali

Info Radio M | 31/03/21 11:03

226 vues

Sahel : une frappe aérienne française a tué 19 civils au Mali

Une enquête de l’ONU conclut qu’une frappe aérienne française a tués 22 personnes, dont 19 civils, le 3 janvier dernier, près de Bouni, au centre du Mali. 

Les forces aériennes françaises cherchaient à frapper des éléments de la Katiba Serma, un Groupe Djihadiste affilié à Al-Qaida. Selon l’enquête de l’ONU la frappe aérienne a bien tué 19 civils réunis pour un mariage et non pas seulement des Djihadistes, et non pas seulement des Djihadistes, comme l’affirmait l’armée française.

Paris réfute pour le moment toute bavure. Le rapport d’enquête de l’ONU confirme « La tenue d’une célébration de mariage qui a rassemblé sur le lieu de la frappe une centaine de civils parmi lesquels se trouvaient cinq (05) personnes armées, membres présumés de la Katiba Serma ». Rapporte l’AFP sur la base du document de l’ONU.

Une centaine de civils, parmi lesquels cinq (05) personnes armées, prenaient part ce jour-là à l’évènement festif, près de la ville de Bouni. L’enquête, à laquelle a participé la police scientifique de l’ONU, a été menée par la Division des Droits d e l’Homme de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).   

Le groupe touché « était très majoritairement composé de civils qui sont des personnes protégées contre les attaques au regard du droit international humanitaire » Poursuit le rapport de la Minusma. Cette dernière « recommande » par ailleurs aux autorités maliennes et françaises de diligenter une enquête indépendante, crédible et transparente ». Elle préconise d’examiner les processus préalables aux frappes, voire de les modifier.

La Minusma recommande enfin aux français et aux maliens de chercher à établir les responsabilités et d’octroyer le cas échéant une réparation aux victimes et à leurs proches.

Auteur

226 vues