Sahara Occidental : l'ONU dément des allégations de médias marocaines - Radio M

Radio M

Sahara Occidental : l’ONU dément des allégations de médias marocaines

Radio M | 27/04/22 13:04

Sahara Occidental : l’ONU dément des allégations de médias marocaines

Le porte-parole adjoint des Nations Unies a rendu public mardi un communiqué apportant des précisions sur de “fausses déclaration” publiées par des médias officiels marcains, et attribuées au chef de la MINURSO au Sahara occidental au sujet d’un raid visant un convoi du Front Polisario.

Selon le communiqué de l’ONU, lu mardi soir par le porte-parole adjoint lors de la conférence de presse quotidienne à New-York, l’ONU “a reçu des éclaircissements de notre mission de maintien de la paix au Sahara occidental (MINURSO), concernant un certain nombre de reportages dans les médias marocains indiquant que le Représentant spécial et chef de mission, Alexandre Ivanko, a déclaré qu’une frappe aérienne avait touché un convoi de véhicules du Front Polisario transportant des armes. Et le représentant spécial n’a en aucun cas prononcé ces propos”.

“Le MINURSO a pu se rendre sur les lieux de l’attaque du 13 avril et a trouvé trois véhicules (deux camions et un véhicule léger) qui semblaient avoir été touchés par des munitions larguées. La Mission d’inspection des Nations Unies au Sahara occidental n’a pas été en mesure de confirmer s’il y a eu des victimes dans l’incident. Le Conseil de sécurité a été dûment informé de cette information le 20 avril”, précise le communiqué.

A noter que c’est la seconde fois, durant ce mois d’avril, que les services onusiens rendent publics des démentis sur de fausse déclarations publiées dans certains médias marocain sur le Sahara Occidentale. La dernière en date remonte au 21 avril dernier, où le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a démenti des propos attribués au Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, concernant un prétendu “éloge de la position espagnole, qui a récemment soutenu l’initiative du Maroc d’accorder l’autonomie au peuple sahraoui”.