Quand Mohamed Gouaned réalise "la révolution du sourire" dans l’athlétisme (Portait) - Radio M

Quand Mohamed Gouaned réalise « la révolution du sourire » dans l’athlétisme (Portait)

Info Radio M | 09/06/21 18:06

Quand Mohamed Gouaned réalise « la révolution du sourire » dans l’athlétisme (Portait)

Dans un pays en crise, la où la joie s’éteint de jours en jours et ou le sport est au plus bas, Mohamed Gouaned est un élément clé de la vraie Algérie nouvelle, remplie d’espoir, de sourire, de réussite et d’air frais.

Comme un signe de l’au-delà, Mohamed est né exactement 40 ans après l’indépendance (5 juillet 2002) dans la capitale des Zibans (Biskra). Il découvre l’athlétisme dès son jeune âge et se lance le défi de devenir le meilleur au monde pour devenir à l’heure actuelle, le recordman du monde junior sur 600 mètres avec un temps de 1:14:79 établi à Alger le 26 mars 2021.

Encore Junior, accompagné depuis toujours par son coach Nadir Nebchi qui lui aussi natif de Biskra, son palmarès est d’une richesse incroyable et fait rêver.

A ce jour, de son nom complet, Mohamed Ali Gouaned est vice-champion olympique de la jeunesse d’été et vice-champion d’Afrique junior. Il détient également le record national sur 400 m en U18 (47.29) et U20 (46:76) , le record national sur 800 m en U18 (1:47:88) et U20 (1:45,47) établi dernièrement dans une course phénoménale lors de la diamond league à Doha.

Au delà du record national, cette performance (1:45,47) constitue aussi la meilleure performance mondiale de l’année de sa catégorie et il ne lui manquait que 27 millisecondes pour réaliser les minimas (1’45’’20) pour les JO de Tokyo et devenir le plus jeune athlète Algérien à se qualifier aux Jeux olympiques.

Il faut préciser que Mohamed était totalement affaibli du fait qu’il soit arrivé à Doha via Istanbul quelques heures avant la compétition, alors qu’il devait rejoindre le Qatar deux jours avant. Malgré cela, le fervent combattant des Zibans a dominé les favoris comme le Marocain Mouad Zahafi 2e (1’46’’65) et le Qatari Musaeb Balla 3e (1’47’’47).

Avec tout cela, en espérant qu’il puisse se qualifier aux J.O. de cet été, Mohamed Gouaned réalise à lui seul, depuis Biskra, la révolution du sourire dans l’athlétisme en particulier et dans le sport algérien en général.

Seddik Touaoula

Auteur