Les prix du pétrole rechutent à cause des tensions sino-américaines - Radio M

Les prix du pétrole rechutent à cause des tensions sino-américaines

AFP | 06/05/20 10:05

31 vues

Les prix du pétrole rechutent à cause des tensions sino-américaines

Le pétrole a reculé ce 06 mai après deux jours de hausse, alors que les tensions entre les Etats-Unis et la Chine ont tempéré l’optimisme suscité par l’assouplissement des mesures de confinement liées à la pandémie du nouveau coronavirus.

Le baril de Brent de la mer du Nord reculait de 1,1% à 30,63 dollars à l’ouverture des marchés asiatiques. Il avait progressé de 14% mardi pour s’élever au-dessus de 30 dollars le baril, pour la première fois depuis mi-avril. Le baril américain de WTI perdait 1,9% à 24,13 dollars.

Les marchés pétroliers ont pâti ces dernières semaines de la diminution de la demande en raison de l’arrêt de nombreuses activités et de restrictions de voyage dans le monde. Les prix ont enregistré cette semaine des hausses alors que les grandes économies touchées par le nouveau coronavirus ont commencé à assouplir le confinement.

Les dernières accusations du président américain Donald Trump à l’adresse de la Chine, à laquelle il a reproché une nouvelle fois la gestion de la crise sanitaire ayant éclaté sur son territoire, a contribué à la déstabilisation des marchés mercredi. «Les traders sont particulièrement prudents ce matin en évaluant toutes les réactions possibles de la Chine», a commenté Stephen Innes, analyste pour AxiCorp. «Et celle qui pourrait faire le plus de mal serait une réduction par la Chine de ses importations de pétrole américain.»

Les stocks du terminal de Cushing dans l’Oklahoma, qui servent de référence à la cotation du WTI à New York, seront particulièrement scrutés. Ils sont actuellement remplis à plus de 80% de leur capacité totale.

Depuis vendredi et jusqu’à fin juin, les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs principaux partenaires, réunis au sein de l’Opep+, retirent du marché 9,7 millions de barils par jour afin de stabiliser les prix.

Cette mesure exceptionnelle, devant être progressivement assouplie à partir de juillet, a pour but de soulager un marché asphyxié par une offre excédentaire et des stockages proches de la saturation avec la chute de la consommation liée à la pandémie de coronavirus.

Auteur

31 vues