Les citoyens empêchés de rejoindre les journalistes au rassemblement de la maison de la presse - Radio M

Les citoyens empêchés de rejoindre les journalistes au rassemblement de la maison de la presse

Radio M | 26/10/20 15:10

Les citoyens empêchés de rejoindre les journalistes au rassemblement de la maison de la presse

Le 10e rassemblement de soutien au journaliste Khaled Drareni, en détention depuis 7 mois à la prison de Kolea (Tipasa), a eu lieu ce matin à la Maison de la presse Tahar Djaout à Alger, mais sans les citoyens et militants puissent y prendre part.

Et pour cause, ils ont dû rebrousser chemin car empêchés d’accéder à la Maison de presse et rejoindre ainsi le rassemblement.

A 12h30, heure du début du rassemblement, un dispositif sécuritaire était déployé devant l’entrée de la Maison de la presse et les agents de sécurité « ont reçu instruction de ne laisser entrer que les journalistes détenteurs d’une carte de presse », nous informe un agent du bureau d’accueil.

D’autres agents ont prétexté le non-respect des mesures barrières liées à la lutte contre la propagation de la Covid19.

A l’intérieur, seulement une vingtaine de journalistes ont pu assister au rassemblement. Ils ont scandé quelques slogans en soutien à leur confrère, Khaled Drareni, en détention pour avoir exercé son travail e journaliste.

Les services de sécurité ont également dispersé les quelques militants, qui attendaient devant le portail de la maison de la presse. La militante Hind Tamindjout a été interpellée, peu avant le début du rassemblement pour être relâchée une heure plus tard.