Législatives : la dérive "misogyne" d'un chef de parti - Radio M

Législatives : la dérive « misogyne » d’un chef de parti

Info Radio M | 25/05/21 18:05

Législatives : la dérive « misogyne » d’un chef de parti

Apparemment, les candidats aux élections législatives du 12 juin prochain, sont prêts à tout pour séduire les électeurs, lors de leurs rassemblements et meeting de campagne électorale.

Lors d’un meeting populaire dans le cadre de la campagne électorale des législatives du 12 juin, le président du parti Front de la bonne gouvernance (FBG), Belhadi Aissa, s’est vu glisser dans une dérive misogyne, en comparant « les belles femmes » candidates de son parti aux « fraises sélectionnées ».

« Les belles femmes, sont des ingénieurs, des médecins, mariées ou directrices, on vous a ramené de la fraise, mais sélectionnée. On ne vous a pas ramené de la fraise qui part à l’Afrique du Sud. On vous a ramené de la bonne énergie », a-t-il déclaré.

La vidéo de la déclaration du président du parti FBG, est vite devenue virale sur les réseaux sociaux en Algérie. Les internautes se sont indignés de « cette dérive misogyne pour des fins électorales » et ont jugé cette déclaration de « honteuse » « irrespectueuse aux femmes », pour un chef de parti « qui est universitaire ».

Auteur