Le taux réel de participation au référendum n’a pas atteint 10%, selon le RCD - Radio M

Le taux réel de participation au référendum n’a pas atteint 10%, selon le RCD

Radio M | 02/11/20 15:11

Le taux réel de participation au référendum n’a pas atteint 10%, selon le RCD

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), ne croit aux chiffres avancés par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), sur le taux de participation au référendum constitutionnel. 

Pour le RCD, le taux réel de participation réel n’a pas atteint 10%. ‘’ À la vue de la désaffection générale constatée par tous les observateurs et eu égards aux informations remontées par les militants politiques sur le terrain, la participation réelle à cette consultation est vraisemblablement à un chiffre’’, indique le parti dans un communiqué rendu public lundi.  

Il ajoute : ‘’ 13,7 % du collège électoral se sont exprimés en faveur du projet de constitution soumis à référendum. C’est le chiffre officiel annoncé par le pouvoir à travers son instance électorale. Le taux de participation annoncé, bien que largement gonflé, pour le référendum du premier novembre constitue en lui-même un désaveu populaire de la démarche de légitimation à postériori du holdup électoral opéré le 12 décembre 2019’’.  

Pour le RCD, la mobilisation des moyens de l’État, avec administration et argent public généreusement distribué à la société civile de « la nouvelles Algérie », des appareils des partis politiques qui ont souscrits à cette démarche, des médias et de tous les corps de sécurité confondus n’ont pas détourné les Algériens de la célébration de novembre authentique avant de vaquer à leurs occupations habituelles. 

La formation politique de Mohcine Belabbas, estime que le pouvoir ‘’de fait’’ a échoué y compris dans sa ‘’tentative de réunir les adeptes’’ du ‘’partage de la rente autour de sa démarche’’.   

En outre, le RCD met en garde le pouvoir quant aux conséquences de sa démarche. ‘’ Persister dans cette démarche et promulguer une constitution rejetée par 87,3% des électeurs c’est ouvrir la voie au désordre porteur de tous les périls ; ceux auxquels revient la charge de prendre une telle décision assumeront l’entière responsabilité de cet acte. Cette responsabilité sera d’autant plus lourde qu’un autre choix existe. Il consiste à réunir sans délais les conditions pour l’expression de la volonté du peuple souverain’’, met en garde le RCD.