Le Parlement européen votera ce jeudi sur une résolution sur l'Algérie - Radio M

Le Parlement européen votera ce jeudi sur une résolution sur l’Algérie

La Rédaction | 28/11/19 12:11

21 vues

Le Parlement européen votera ce jeudi sur une résolution sur l’Algérie

Le Parlement européen s’apprête à voter ce 28 novembre une résolution exigeant des autorités algériennes de “mettre fin à la répression” du mouvement populaire et de se “diriger vers la démocratie”, à peine 24H après le “rejet”, par le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah et le vice-ministre de la Défense, Gaid Salah, de “toute ingérence étrangère”. 

La résolution, qui comporte quatorze demandes, a été initiée par des parlementaires socialistes. Des députés européens libéraux et démocrates ont vite adhéré.

Ces euro-députés, eu égard de plusieurs lois internationales relatives aux droits de l’Homme, dont l’Algérie est signataire, eu égard de la Constitution algérienne, eu égard également des “arrestations arbitraires survenues contre des militants pour le droits de l’Homme”, dont les membres du Rassemblement Action Jeunesse (RAJ), eu égard à l’interpellation de plusieurs figures politiques, dont Lakhdar Bouregaa, sans omettre “la persécution des ahmadis et des chrétiens”, envisagent ainsi de voter, majoritairement, en faveur de l’adoption de cette résolution.

La résolution condamne fermement, dans son article 1, les arrestations arbitraires et les intimidations à l’égard des journalistes. Les euro-députés appellent dans leur article 2 à libérer “immédiatement et sans conditions” tous ceux qui ont été emprisonnés pour l’exercice de leur droit. Le document, publié sur le ite du PArlement européen, cite “Hakim Addad, Abdelouahab Fersaoui, Massinissa Aissous, Djalal Mokrani, Ahmed Bouider, Kamel Ould Ouali, Karim Boutata, Ahcene Kadi, Wafi Tigrine, Khireddine Medjani, Samir Belarbi, Karim Tabbou, Fodil Boumala, Lakhdar Bouregaa, Samira Messouci, Ibrahim Daouadji, Salah Maati, Sofiane Merakchi, Azeb El Cheikh, Fouad Ouicher, Saïda Deffeur” et d’autres manfiestants pacifiques.  

Le parlement européen demande ensuite l’annulation du décret du 18 juin 2001 interdisant la manifestantion dans la capitale et appelle le pouvoir à “prévenir contre toute forme d’usage excessif des forces de l’ordre”, dont a résulté le décès du jeune Ramzi Yettou. 

Les euro-députés, appelant plusieurs organismes internationaux et ONG à “surveiller la situation des droits de l’Homme, dit “encourager les autorités à revoir la loi 12-06 de 2012 relatives aux associations. 

Cette résolution pourrait être votée à peine 24h après les déclarations du chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah et le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, “rejetant toute ingérence” dans les affaires internes à l’Algérie.

Auteur

21 vues