Le coup de force de Kais Saied comme « une nécessité »,  selon un intellectuel tunisien (Off Shore) - Radio M

Le coup de force de Kais Saied comme « une nécessité »,  selon un intellectuel tunisien (Off Shore)

Radio M | 05/08/22 19:08

Le coup de force de Kais Saied comme « une nécessité »,  selon un intellectuel tunisien (Off Shore)

 Mohamed Kerrou est un universitaire indépendant critique envers les pouvoirs autoritaires. Point de vue est dissonant.

La Constitution du président Kais Saied n’a pas fait mieux que celle de Abdelmadjid Tebboune.  Les Tunisiens ont largement boudé le référendum. La différence, est que le président Tunisien apparaît encore, selon l’universitaire Mohamed Kerrou, le dernier recours, dans l’opinion populaire, une année après son coup de force du 25 juillet 2021, pour restaurer une certaine autorité de l’Etat diluée dans le parlementarisme post Révolutionnaire.  Il a notamment rétabli le présidentialisme et concentrer à nouveau de larges pouvoirs au palais de Carthage.  Mais alors qu’elle est donc son projet ? Les attentes populaires qu’il a suscitées sont colossales. Mohamed Kerrou est sans illusion sur sa capacité à y faire face. Dans le même temps, il considère qu’en face du président tunisien, il n’existe pas d’alternative, malgré la faible adhésion à son rendez vous électoral.  Il estime aussi que l’Etat – et la société ? – se devaient de prendre leur revanche après les errements de l’ère Ennahda et de l’assemblée constituante. Un point de vue qui ne manque pas de piquant.  A écouter pour comprendre le phénomène Kais Saied et ses limites. C’est Off Shore sur Radio M au micro de Lotfi Madani à Tunis. En vidéo ici.