La tectonique des décidés et décidées contre les “décideurs” - Message in a Bottle - Radio M

Radio M

La tectonique des décidés et décidées contre les “décideurs” – Message in a Bottle

Info Radio M | 05/09/20 16:09

La tectonique des décidés et décidées contre les “décideurs” – Message in a Bottle

Cher Khaled Drareni,
Avant le hirak, je ne vous connaissais pas. Je vous ai connu avec le hirak quand, de l’étranger où je suis depuis 1994, je cherchais à m’informer. Je vous ai alors découvert, avec d’autres de vos confrères et consoeurs ainsi que certains de vos invités, et me suis dit avec bonheur : « avec des gens pareils, c’est bon, ça va pas s’arrêter de si tôt ».

Dès le premier vendredi du hirak, devant les images de toute l’Algérie qui sortait dans la rue, pour la première fois depuis des décennies, une bouffée d’heureuse surprise, de légèreté, de sourire, bref d’espoir m’a envahie.

Dès ce premier vendredi, et les images du vieux paysan hilare monté sur son âne dont l’arrière-train portait une banderole « non au 5ème mandat », aux autres vendredis, tous les autres, aux autres mardis, tous les autres, à mes quelques marches à moi dans Alger, aux regards heureux, aux volontés têtues de ne pas lâcher, tout indiquait un mouvement de fond de la société. Pas une vaguelette, pas une vague, un tsunami.

Tout à coup, le corps malade de l’Algérie, recouvrait une énergie vitale, qui la mettait en mouvement. Et, parce que c’est votre métier, vous nous l’avez montré. Aujourd’hui vous êtes emprisonné. Injustement. Comme d’autres, hommes et femmes.

Ceux qui vous ont mis et maintenu en prison ont-ils vraiment cru que la prison et le jugement vous transformeraient en paria aux yeux de l’opinion ? N’ont-ils pas vu qu’en emprisonnant un homme libre et courageux c’est leur arbitraire et leur lâcheté qu’ils dévoilaient ? Qu’eux-mêmes, en punissant l’innocent, se constituaient coupables ?

Un jour prochain vous sortirez de prison, retrouverez vos proches et votre vie d’homme, libre de vous déplacer. Car libre de penser, vous l’êtes toujours et vous le prouvez. Et bien qu’emprisonné et immobilisé entre les murs, vous êtes et symbolisez le mouvement de l’Algérie, celui de la plaque tectonique des décidés et décidées bousculant la plaque tectonique des « décideurs ». Qui maintenant s’entre-dévorent.

Cher Khaled Drareni, peut-être n’avez-vous pas besoin de nos encouragements à tenir bon car vous tenez bon, mais sachez que nous, nous avons besoin de vous.
Solidairement,
Nadia Liassine

Khaled Drareni est journaliste, fondateur de Casbah Tribune, animateur du Café presse politique de Radio M, correspondant de Reporters sans frontières en Algérie. Il a été condamné, le 10 août 2020, à 3 ans de prison ferme pour “attroupement non armé” et “atteinte à l’intégrité du territoire national”. Avant d’être arrêté le 27 mars 2020 et mis en détention préventive, le journaliste avait déclaré avoir été interpellé par les services de sécurité qui l’ont sommé d’arrêter de couvrir les manifestations du hirak. La couverture en temps réel depuis le 22 février 2019 du soulèvement populaire algérien sur le compte Twitter de Khaled Drareni était suivie par plus de 140 000 personnes. Le procès en appel du journaliste aura lieu le 8 septembre 2020.

Message in a Bottle RadioM
Photo originale Creative Commons/[email protected]

« Message in a Bottle » est un espace consacré aux lettres destinées aux détenus d’opinion. Si vous souhaitez publier dans cet espace une lettre que vous avez écrite pour un détenu d’opinion, envoyez-là nous, par email, dans la langue de votre choix, à : [email protected]

Auteurs