La direction de l’ex-Ansej réagit à la décision de Tebboune à propos de l'arrêt des poursuites judiciaires - Radio M

La direction de l’ex-Ansej réagit à la décision de Tebboune à propos de l’arrêt des poursuites judiciaires

Radio M | 23/11/21 13:11

La direction de l’ex-Ansej réagit à la décision de Tebboune à propos de l’arrêt des poursuites judiciaires

Les dernières instructions du président de la République, prises lors du dernier Conseil des ministres, semblent avoir eu un effet immédiat sur le terrain.

Selon le directeur de wilaya de l’Agence Nationale d’Appui et Développement de l’Entrepreneuriat (ANADE), Bousbaa Samir, « toutes les poursuites judiciaires contre les entreprises en difficulté ont été suspendues et reprogrammées pour une durée pouvant aller jusqu’à 15 ans, suite aux récentes instructions du Président de la République ».

Dans un entretien accordé à la chaine privée, Echourouk TV ce mardi 23 novembre, le responsable de l’Agence a révélé que l’ANADE, qui a remplacé l’ex-Ansej, compte 14 165 entreprises en difficulté. Il a ajouté que pas moins de 7 000 entreprises en situation financière difficile, ont été prises en charge par l’Agence pour une valeur d’environ 11 milliards de dinars.

Le même responsable a fait savoir également, que la récente décision du Conseil des ministres permettra de porter les crédits de l’Agence nationale de gestion du microcrédit et la Caisse nationale d’assurance chômage, à une valeur de 10 millions de dinars.

Dans ce même contexte, le directeur de wilaya de l’ANADE a également précisé que les nouvelles procédures permettront le refinancement des établissements en difficulté, après s’être inscrits dans le secteur numérique, à l’exception des entreprises qui ont vendu leurs équipements.

Pour rappel, le président Abdelmadjid Tebboune, a donné instruction, lors du Conseil des ministre de ce dimanche, pour arrêter toutes poursuites judiciaires, à l’encontre des jeunes de l’ex-Ansej, se trouvant en difficulté de rembourser leurs prêts.