Incendies : le PT propose un plan d'urgence pour les zones touchées - Radio M

Incendies : le PT propose un plan d’urgence pour les zones touchées

La Rédaction | 17/08/21 15:08

Incendies : le PT propose un plan d’urgence pour les zones touchées

Le Parti des travailleurs (PT) présidé par Louisa Hanoune, propose un plan d’urgence pour les zones dévastées par les incendies notamment à Tizi Ouzou.

 Consacrée exclusivement aux derniers développements « d’une extrême gravité que connait le pays », la réunion du secrétariat du bureau politique du PT s’est penchée, entre autre, sur la catastrophe naturelle que connait le pays depuis le déclenchement des feux de forêt.

Ainsi, le PT s’incline d’abord devant « la mémoire de tous les martyrs des incendies meurtriers qui ont ravagé une vingtaine de wilayas particulièrement la wilaya martyre de Tizi-Ouzou et devant la mémoire de Djamel Bensmail, martyr du feu lui aussi, assassiné sauvagement par une foule en furie d’une extrême violence qui le prenait pour un pyromane » et salue « la famille Bensmail de Miliana en général et le père du martyr en particulier qui, en faisant primer l’intérêt et l’unité du pays, malgré leur immense douleur, ont fermé la porte devant les pyromanes de la Fitna « .

« Tragédie immense et horrible »

Le Parti des travailleurs considère que le drame de l’exécution de Djamel Bensmail « ne saurait escamoter la tragédie immense et horrible causée par les incendies qu’ils soient d’origine criminelle ou pas ». « Seule une enquête scientifique rigoureuse peut et doit établir, ni taire le débat politique autour des responsabilités politiques, car il y en a, à commencer par l’absence d’anticipation et de prévisions au niveau des institutions, de déficits établis en moyens humains et matériels aussi bien pour la protection civile que la direction de la préservation des forêts », détaille le communiqué.

« L’heure des bilans et des comptes viendra », promet le PT. Mais l’urgence de l’heure c’est de « maîtriser tous les incendies dans toutes les wilayas, de réunir toutes les conditions humaines et matérielles en prévision d’éventuels nouveaux départs de feux, et en prévision de l’hiver c’est-à-dire que soit élaboré un véritable plan d’urgence ».

Un plan de 8 points  

La formation politique de louisa Hanoune propose un plan de 8 points, a commencer par « décréter Tizi-Ouzou, Béjaia et les zones dévastées comme zones sinistrées ce qui implique entre autres l’approvisionnement immédiat des hôpitaux en médicaments et autres moyens financiers et matériels nécessaires au sauvetage des personnes brûlées ». La mise en place d’un « plan d’investissements publics intensifs destiné à la reconstruction des habitations, des infrastructures etc ».  « La restauration de tous les services publics en urgence », « le relogement provisoire des familles sinistrées », la mise en place des « mesures exceptionnelles de préparation de la rentrée scolaire dans les zones sinistrées » et « l’indemnisation des familles sinistrées à Tizi-Ouzou et les autres zones sinistrées en biens matériels, oliviers et arbres fruitiers ».

Le parti préconise également, « l’indemnisation des fellahs, des éleveurs de bétail et de volaille, des commerçants, des artisans etc », ainsi qu’une « campagne générale de reboisement intensif », ce qui nécessite selon le parti, un recensement rigoureux et détaillé des dégâts.

En outre, le PT trouve que « le plan de reconstruction pour Tizi-Ouzou et les autres wilayas sinistrées doit être rendu public, mis en œuvre avec la rigueur et la rapidité que dicte la détresse de dizaines de milliers de familles », afin d’évité l’expérience du plan de reconstruction suite au séisme qui a frappé la wilaya de Boumerdès et plusieurs communes d’Alger en 2003, où à cause de « l’absence de suivi et de contrôle, encore aujourd’hui des centaines de familles attendent leur relogement à Boumerdes ».

Enfin le parti de gauche a salué « l’élan de solidarité citoyenne qui a déferlé sur Tizi-Ouzou puis Béjaia et autres wilayas sinistrées après l’atroce assassinat de Djamel Bensmail déjouant les manipulations politiciennes ». Il appelle également à la « nécessité de poursuivre la solidarité car des milliers de familles sont toujours dans le dénuement le plus total, ont besoin de secours à commencer par des repas prêts qu’ils ne peuvent préparer ».