Education : Le CNAPEST rappelle que l'augmentation des salaires est "la priorité des priorités" - Radio M

Education : Le CNAPEST rappelle que l’augmentation des salaires est « la priorité des priorités »

Khaled Aboubaker | 20/10/21 14:10

Education : Le CNAPEST rappelle que l’augmentation des salaires est « la priorité des priorités »

Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) a annoncé lundi l’entame des grèves hebdomadaires et cycliques des enseignants, dès le 02 novembre prochain, pour protester contre le silence des autorités quant à l’aggravation de la situation socioéconomique des enseignants, qui « nécessite d’augmenter leurs salaires en fonction de l’amélioration de sa situation sociale ».

Intervenant mardi sur la chaine de télévision BerbèreTV, le porte-parle du Cnapest, Messaoud Boudiba, a déclaré que le seuil minimum pour une vie descente en Algérie se situe à 80 000 DA de salaire, alors que lamoyenne salariale actuelle du secteur de l’éducation oscille entre 40 000 à 50 000 DA pour le personnel expérimenté, rappelant notamment qu’un enseignant qui débute sa carrière touche un revenu mensuel de 30 000 DA.

Le porte-parole du Cnapest a déclaré qu’il « y a un danger qui guette la société » et que le Cnapest est dans son rôle syndical de faire entendre les revendications des enseignants. Il a également rappelé que le syndicat a « reporté son mouvement de protestation à la rentrée sociale, alors qu’il était prévu initialement au mois de mai 2021 ».

« Le but de ce report est de donner au gouvernement le temps de rattraper cette situation en ouvrant le dossier des salaires, afin de redonner confiance aux travailleurs. », a-t-il dit, en ajoutant que les rencontres avec le ministre de l’éducation sont « seulement protocolaires ». « Pourtant notre revendication « d’augmenter les salaires des enseignants est la priorité des priorités ! On ne peut parler des autres revendications sans avoir améliorer la vie sociale des enseignants », a t-il soutenu.

L’école algérienne est à boit de souffle !

Selon le syndicaliste, les procès-verbaux qui proviennent des établissements scolaires et des wilayas montrent que le système scolaire algérien est à bout de souffle, et ce au-delà du manque de moyens pédagogiques et matériels, dans certaines régions du pays. Messaoud Boudiba a également souligné que le syndicat a constaté que les enseignants ont perdu confiance quant à l’amélioration de la situation du secteur.

S’exprimant au sujet des critiques lancées mardi par les association des parents d’élèves vis-à-vis de la grève annoncée par le CNAPEST, Messaoud Boudiba a estimé que « les enseignants sont également des parents d’élèves, mais ce sont eux qui connaissent la situation de l’école de l’intérieur ».

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!