Deuxième vague Covid-19 : des professeurs en médecine accusent le pouvoir ! - Radio M

Radio M

header-ad

Deuxième vague Covid-19 : des professeurs en médecine accusent le pouvoir !

La Rédaction | 11/11/20 20:11

Deuxième vague Covid-19 : des professeurs en médecine accusent le pouvoir !

“Le pouvoir est responsable de la hausse des nouveaux cas de Covid-19 constatée ces derniers jours, dans toutes les wilayas pratiquement”, accuse le professeur en médecine Kamel Bouzid qui occupe le poste de chef de service CPMC à l’hôpital Mustapha Bacha.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le professeur estime que les autorisations accordées aux partis politiques et aux associations pour tenir des meetings populaires dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel sont des décisions irresponsables. D’après lui, les mesures de protection n’ont pas respectées par les participants à ces rencontres qu’il qualifie de ‘’farce’’.  ‘’Ces meetings n’auraient jamais dû être autorisés’’, clame-t-il avant de dire : ‘’On paye maintenant les frais après deux semaines de cette farce’’.

’après lui, depuis le 5 novembre le CMPC de Mustapha Bacha a enregistré une hausse inquiétante des contaminations parmi le personnel médical de son service. ‘’Nous avons 12 médecins et 6 médecins confinés’’, a-t-il dit.

De son coté, le professeur Salim Benkhadda qui exerce à l’hôpital Mustapha Bacha affirme que les rassemblements dans les salles fermées organisés pendant deux mois, par les partis du pouvoir sont la principale cause de la propagation de la pandémie ces derniers jours en Algérie.

Auteur