Des ministres sortants recyclés en diplomates : le pantouflage fait grincer des dents chez l'opinion publique (liste) - Radio M

Des ministres sortants recyclés en diplomates : le pantouflage fait grincer des dents chez l’opinion publique (liste)

Info Radio M | 06/09/21 13:09

Des ministres sortants recyclés en diplomates : le pantouflage fait grincer des dents chez l’opinion publique (liste)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé à un vaste mouvement dans le corps diplomatique et consulaire, qui a concerné pas moins de 71 postes de diplomates.

« Ce véritable redéploiement diplomatique est marqué par la volonté du Chef de l’Etat de mobiliser au bénéfice de la défense des intérêts de l’Algérie dans le monde, l’expérience de nombreux cadres cumulant des décennies d’activités avec la promotion de nombreux jeunes diplomates, avec le souci de rehausser la représentation de la femme. » Explique-t-on dans un communiqué.

Le remaniement en question réserve des petites surprises quant aux choix des nouveaux représentants de la diplomatie algérienne dans certains pays étrangers. En effet, les noms de l’ancien Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de l’ancien garde des sceaux, Belkacem Zeghmati et de l’ancien président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), Slimane Chennine, figurent dans la liste finale des personnes chargées par le chef de l’Etat d’assurer cette nouvelle mission à l’étranger.

Ce recyclage n’est pas passé inaperçu auprès de l’opinion publique, qui a largement commenté ce choix sur les réseaux sociaux, en exprimant une certaine incompréhension quant à ces choix. D’aucuns ont, par ailleurs, exprimé des opinions défavorables, en dénonçant d’une part les pratiques de « pantouflage » des hauts fonctionnaires de l’Etat comme une manœuvre héritée des « vielles recettes » du régime de la période pre-Hirak, et d’autre part l’esprit de gérontocratie, qui selon plusieurs voix qui se sont exprimées, s’est érigé en véritable « mode de gestion » des affaires de l’Etat.

La liste intégrale des chefs de poste 2021

1. Boutache : Washington 2. Benattou : Nouakchott 3. Bardad Daidj : Ottawa 4. Magramane Lounes: Londres 5. Chebira : Le Caire 6. Menad : Bucarest 7. Mahmoudi : Bagdad 8. Chebihi : Dakar 9. Osmane : Bakou 10. Redjel : Accra 11. Touahria : Rome 12. Kourta : Amman 13. Hamid Khodja : Manama 14. Benamara Ismail: Moscou 15. Zeghmati, ancien Ministre : Prague 16. Djerrad Abdelaziz, ancien PM : Stockholm 17. Chennine, P/APN: Tripoli 18. Roumani Ibrahim : Islamabad 19. Irki : Djibouti 20. Adjabi : Botswana 21. Boubazine : Hanoi 22. Boukrif : Burundi 23. Bensabri : Séoul 24. Marhoum : CG Djeddah 25. Oualid Cherif : Kampala 26. Mhila Messaoud : Consulat Rouen 27. Belbarkani : Consulat pontoise 28. Noureddine Yazid : Harare 29. Moussaoui Abdelkader : Créteil 30. Kaid Slimane : Djakarta 31. Bladehane Rachid : Brasilia 32. Milat : Sarajevo ouverture 33. Benchiah : La Havane 34. Riache El Haouas : Bamako 35. Abdelhak Salima : La Haye 36. Hidjazi : Caracas 37. Fritah Amor : Ndjamena 38. Aroudj : Téhéran 39. Allaoua : Berlin 40. Larbaoui Nadir: MP NY 41. Mimouni Sofiane: Ankara 42. Maandi : Kuala Lumpur 43. Issaad Mourad : Khartoum 44. Mahi Boumediene : Yaoundé 45. Chawqui Chemam : Consul Montpellier 46. Djeffal : Athènes 47. Nadjah baaziz : Besançon 48. Sai hayet : Nice 49. Amel Bouilot : Saint Étienne 50. Benguerrah Abderrahmane : New Delhi 51. Arselane Bouzid : Consul à San Francisco 52. Moktefi Djamel: Helsinki 53. Guenad : Tokyo 54. Hadj Lamine : CG Paris 55. Hassane Charif : Pretoria 56. Baya Bensmail : Sofia 57. Saadi : Lusaka ouverture 58. Saoudi : Windhoek 59. Mahrez : Belgrade 60. Ouzerouhane : Consulat à Frankfurt 61. Bessedik: Kingston 62. Amara Abdelghani : CG Istanbul 63. Moussi : Madrid 64. Arif : Abou Dhabi 65. Maoudj : Bobigny 66. Rabhi : Pékin 67. Djaoud Malek : Antananarivo 68. Bedjaoui : Kigali 69. Hocine nassima : CG Milan 70. Ighil zakia : Ambassadeur adjoint NY 71. Zerkani: Toulouse. Fin.

Auteur