Déclaration générale de politique du Gouvernement : « un ensemble de promesses », selon des députés - Radio M

Déclaration générale de politique du Gouvernement : « un ensemble de promesses », selon des députés

Radio M | 05/10/22 08:10

Déclaration générale de politique du Gouvernement : « un ensemble de promesses », selon des députés

Comme attendu, certains députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ne sont pas satisfaits de la déclaration de politique générale du Gouvernement présentée lundi par le Premier ministre Aymen Benabderahmane.

Selon eux, la copie présentée par le Premier ministre n’est pas un bilan d’actions et de réalisations à proprement parler mais un ensemble de promesses et d’intentions.

« Je résume mes critiques en une simple phrase : ce n’est pas une déclaration de politique générale que j’ai entendu, mais le plan d’action du Gouvernement de 2023. La déclaration de politique générale doit porter sur ce qui a été réalisé et non pas sur ce qu’il projette de réaliser » a déclaré à Radio M le député du Mouvement El Bina, Kamel Benkhelouf, reprenant l’essentiel de son intervention à l’hémicycle.

Pour sa part, le député du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Omar Maamar, a assimilé cette déclaration de politique générale a une « pâle copie » du plan d’action du Gouvernement adopté en 2021. Il considère dans ce cadre qu’elle ne reflète pas la situation sociale des algériens.

« Cette copie présente des lacunes » a-t-il estimé sans pour autant détailler toutes les insuffisances qu’il a relevées. Toutefois, Omar Maamar a pointé du doigt la bureaucratie qui entrave le mouvement associatif ».  

Plus d’une centaine de députés   sont intervenus depuis lundi. Les débats en plénière se poursuivront jusqu’à mercredi. Aymen Benabderahmane devrait répondre aux députés jeudi.