Covid-19: plus de 1.200 cas d'effets indésirables signalés aux Etats-Unis après l'injection du vaccin de Moderna - Radio M

Covid-19: plus de 1.200 cas d’effets indésirables signalés aux Etats-Unis après l’injection du vaccin de Moderna

Info Radio M | 23/01/21 09:01

70 vues

Covid-19: plus de 1.200 cas d’effets indésirables signalés aux Etats-Unis après l’injection du vaccin de Moderna

Plus de 1.200 cas d’effets indésirables ont été signalés après l’injection du vaccin anti-COVID-19 Moderna au 10 janvier, dont 10 cas considérés comme des réactions anaphylactiques, selon un rapport publié vendredi par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis.

La Food and Drug Administration des Etats-Unis a émis une autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin anti-COVID-19 Moderna le 18 décembre 2020, administré en 2 doses à 1 mois d’intervalle, pour prévenir le COVID-19.

Au 10 janvier, un total de 4.041.396 premières doses de vaccin anti-COVID-19 Moderna avaient été administrées aux Etats-Unis, et les rapports de 1.266 événements indésirables après l’injection du vaccin anti-COVID-19 Moderna ont été soumis au Système de notifications d’effets indésirables du vaccin, a également indiqué le CDC.

Parmi ceux-ci, 108 rapports de cas ont été identifiés pour un examen plus approfondi comme des cas possibles de réaction allergique sévère, notamment l’anaphylaxie, qui est une réaction allergique potentiellement mortelle survenant rarement après la vaccination, survenant généralement en quelques minutes à quelques heures.

Parmi ces rapports de cas, 10 ont été déterminés comme étant une anaphylaxie, soit un taux de 2,5 cas d’anaphylaxie par million de doses de vaccin Moderna administrées, a indiqué le CDC, précisant que l’intervalle médian entre l’injection du vaccin et l’apparition des symptômes était de 7,5 minutes.

Le CDC a exhorté les sites administrant les vaccins COVID-19 à se conformer aux directives du CDC, notamment le dépistage des contre-indications et des précautions chez les receveurs, à disposer des fournitures et des membres du personnel nécessaires pour gérer l’anaphylaxie, à mettre en œuvre les périodes d’observation post-vaccination recommandées et à traiter immédiatement toute anaphylaxie suspectée avec une injection intramusculaire d’épinéphrine.

Auteur

70 vues