Conseil des ministres : un début de feuille de route pour Larbaoui - Radio M

Radio M

Conseil des ministres : un début de feuille de route pour Larbaoui

Radio M | 15/11/23 12:11

Conseil des ministres : un début de feuille de route pour Larbaoui

Le premier Conseil des ministres depuis la nomination de Nadir Larbaoui à la tête du Gouvernement s’est tenu le 14 novembre. Abdelmadjid Tebboune a réitéré les directives au Gouvernement en vue « d’accélérer la mise en œuvre des décisions du Conseil des ministres ». C’est essentiellement ce qui ressort du communiqué du Conseil.

Lors de ce Conseil, Abdelmadjid Tebboune a donné plusieurs directives à son nouveau Premier ministre pour « inciter les membres du Gouvernement à éviter de donner des promesses exagérées et loin des engagements envers le peuple algérien » et «  maintenir le soutien aux classes vulnérables et moyennes au centre des préoccupations du Gouvernement à travers la préservation du pouvoir d’achat et en plaçant les programmes de logement, toutes formules confondues, parmi les priorités afin de préserver la dignité des citoyens et de faciliter leur vie ».

Le chef de l’Etat a également instruit de « faire montre de vigilance en ce qui concerne la dilapidation des deniers publics et la consommation de budgets supplémentaires non-inscrits aux programmes définis, au moment où des parties de ces programmes sont en attente d’exécution ». Il a également insisté sur la « nécessité d’intensifier la consultation entre les membres du Gouvernement sur les décisions ayant un impact sur les équilibres macro-financiers de l’Etat », et d’« augmenter la cadence de réalisation des programmes et d’engagements restants ».

Les décisions prises lors de ce conseil apparaissent comme les éléments d’une feuille de route au nouveau premier ministre, dont le rôle premier apparait comme une mise en ordre de marche d’un gouvernement qui semble avoir des difficultés à mettre en œuvre des décisions qui ont déjà été régulièrement évoquées dans les réunions précédentes.

Trois projets approuvés

Le Conseil des ministres a approuvé, par ailleurs, trois projets. Il s’agit, en premier lieu, du marché de réalisation de la voie ferrée Tindouf-Béchar, avec le lancement immédiat des travaux. Ce projet sera réalisé, selon le communiqué, par l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), la société nationale COSIDER et l’entreprise chinoise CRCC.

En deuxième lieu, il s’agit du marché de réalisation du projet d’approvisionnement de la wilaya de Béchar, notamment l’approvisionnement en eau potable des villes de Abadla et de Kenadsa. En troisième lieu, une révision à la hausse de  la capacité d’épuration et de récupération des eaux usées a été montée à un objectif de 60%du volume produit. En matière de transition numérique, le Conseil des ministres a approuvé le projet de réalisation d’un Data Center par l’entreprise chinoise “Huawei”.