Boxe : Jugurtha Ait Bekka sacré champion d’Afrique - Radio M

Boxe : Jugurtha Ait Bekka sacré champion d’Afrique

Radio M | 18/09/22 10:09

Boxe : Jugurtha Ait Bekka sacré champion d’Afrique

Le boxeur algérien Ait-Bekka Jughurta (-67 kg) a été sacré champion d’Afrique de sa catégorie grâce à sa victoire contre le Camerounais Ngeumaleu Patrick aux points, samedi en finale des championnats d’Afrique de boxe (messieurs et dames) à Maputo en Mozambique.

C’est la quatrième médaille d’or pour l’Algérie dans cette compétition continentale, après les trois premières décrochées par les boxeuses lors de la première session.

Les trois titres africains de l’équipe algérienne féminine ont été réalisés par Boualem Roumaïssa (-50 kg), Imane Khelif (-63 kg) et Ichrak Chaïb (-66kg), alors que leurs coéquipières Fatiha Mansouri (-48 kg), Djoher Bennan (-75 kg) et Hedjala Fatma-Zohra (-54 kg) se sont contentées, chacune, de la médaille d’argent.

En finale, Boualem Roumaïssa a été sacrée championne, en dominant la Marocaine Rabah Cheddar (3-0), alors qu’Imane Khelif et Ichrak Chaïb ont gagné leurs lauriers d’or aux dépens respectivement de la Botswanaise Kasemang Aratwa Francinah (battue par arrêt de l’arbitre), de la Capverdienne Gomes Moreira Ivanusa aux points.

Quant aux trois médailles d’argent algériennes, elles ont été l’œuvre, d’abord, de Fatiha Mansouri (-48 kg) après sa défaite en finale devant la Zambienne Tembo Margret, puis de Djoher Bennan (-75 kg) et Hedjala Fatma-Zohra (-54 kg) battues respectivement par la Mozambicaine Grahame Rady Adosinda, et la Seychelloise Hgnighat-Joo Sara.

Un peu plus tôt dans la soirée, le pugiliste algérien Yahia Abdelli (-63 kg) s’est incliné en finale devant le Mauricien Colin Louis Richarno par KO au premier round, se contentant ainsi de la médaille d’argent.

Un troisième boxeur algérien Kadi Mourad (+92kg) croisera les gants un peu plus tard contre l’Egyptien Uosry Mostapha avec l’ambition d’offrir à l’Algérie une cinquième breloque en or.

Au total, 211 boxeurs dont 64 dames et 147 messieurs prennent part aux championnats d’Afrique à Maputo, alors que l’Algérie est représentée par 20 boxeurs (12 messieurs et 8 dames).

Les médaillés d’or obtiendront une prime de 10.000 dollars, les médaillés d’argent 5000 dollars, tandis que ceux qui décrochent le bronze toucheront 2500 dollars.