Arrestations arbitraires et gestion sécuritaire des affaires de l'Etat : la réaction du FFS ! - Radio M

Arrestations arbitraires et gestion sécuritaire des affaires de l’Etat : la réaction du FFS !

Radio M | 15/09/21 16:09

Arrestations arbitraires et gestion sécuritaire des affaires de l’Etat : la réaction du FFS !

Depuis quelques semaines, les arrestations de militants des droits de l’homme et activistes du Hirak, ainsi que les journalistes ont repris de plus belle ! Une situation pour le moins inquiétante qui fait réagir la classe politique d’opposition, à l’image du Front des Forces Socialistes (FFS).

Dans un communiqué rendu public, ce mercredi, le parti a dénonce « le recours systématique à la gestion sécuritaire des affaires de l’Etat pour contrer les aspirations populaires à la liberté, à la dignité et à la justice sociale ».

Tout en s’interrogeant sur « le timing de cette escalade sécuritaire et judiciaire, d’autant plus que le pays est à l’aube d’un élection locale », le FFS estime qu’il « aurait été plus approprié d’encourager en adoptant un certain nombre de mesures d’apaisement capable de rétabli la confiance et s’instaurer la sérénité dans la société ».

Par ailleurs, le parti a demandé « la libération de tous les détenus d’opinion et la cessation immédiate des atteintes aux libertés individuelles et collectives et l’ouverture des champs politique et médiatique ».

« L’adoption de l’approche du tout sécuritaire pour faire face à la crise politique ne fera que creuser davantage le fossé de la confiance, alimenterait les tendances extrémistes et augmenterait la tension, ce qui aggraverait encore la situation », déclare le FFS.

Enfin, le parti d’opposition « appelle à vigilance et à la lucidité et de ne pas se laisser entraîner dans les manœuvres visant l’Algérie et son peuple, quelque soient leurs auteurs et leurs origines ».