Détenus d'opinion: des libérations en cascade ? - Radio M

Détenus d’opinion: des libérations en cascade ?

La Rédaction | 31/03/22 00:03

Détenus d’opinion: des libérations en cascade ?

Le lanceur d’alerte Zaki Hannache a été remis en liberté provisoire ce mercredi 30 mars 2022 a indiqué l’avocate Halima Benabderrahmane. L’activiste n’est pas le seul à quitter la prison aujourd’hui : plus de 20 autres détenus d’opinion de plusieurs wilayas ont été également libérés.

Interrogés par Radio M, plusieurs avocats des détenus d’opinion n’ont pas trouvé d’explication juridique à cette mesure de libération. Ils ignorent tout de ces libérations.

Ce soir, le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a indiqué que plusieurs détenus ont quitté la prison. Il s’agit de ; Zaki Madani et de Faleh Hammoudi de la wilaya de Tlemcen, de Hassan Djeffal à la wilaya de Tizi Ouzou, Said Riahi de Ain Timouchent et Mourad Bougherara à Ouargla.

« À la wilaya de Chlef, 5 détenus de Boukadir ont été remis en liberté provisoire » indique la même source. mais aussi, Fayçal Drid et Abdelaziz Boukhanoufa ont été également remis en liberté à Batna. Enfin à Sétif, Abdelmalek Khouatra a été lui aussi libéré.

À noter que plusieurs autre détenus politiques ont été libérés plutôt dans la journée à l’instar de l’activiste Brahim Lalami, le journaliste Abdelkrim Zeghileche ainsi que l’activiste Lazhar Zouaimia.

À l’instant de la publication de cet article, les activistes des droit humains en Algérie parlent de 37 détenus d’opinion relâchés. « 37 détenus d’opinion relâchés jusque-là dont des militants poursuivis sous le 87 bis et accusés d’appartenance a Rachad et MAK classés tous deux comme mouvements « terroristes » a indiqué le vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) .

À noter que plus de 300 détenus d’opinion sont dans différentes prisons en Algérie dont des journalistes.