Les Lions de l’Atlas du Maroc font partie des premières équipes éliminées de la Coupe du Monde Russie 2018. Les Marocains ont enchainé une deuxième défaite après celle (0-1) face à l’Iran avant d’accrocher un match nul pour l’honneur lors de leurs dernières sorties. Les coéquipiers d’Amrabat ont longtemps fait douter la Roja Espagnol et auraient pu les dominer si la vidéo assistance n’était pas intervenue. Le Maroc sort de la Coupe du Monde, la tête hausse, mais avec beaucoup de regret.

Qu’est ce qui n’a pas marché pour l’équipe marocaine dans ce Mondial ?

Le Maroc était dans un groupe que d’aucuns ont estimé le groupe de la mort. Malgré cela, si les observateurs avertis du football ne vendaient pas cher la peau des Lions de l’Atlas face à l’Espagne et au Portugal, beaucoup ont été surpris de la défaite face à l’Iran. Le Maroc a raté son entrée dans la compétition. Les coéquipiers de Amrabat ont été surpris par une équipe iranienne amenée par le très expérimenté Carlos Queiroz. Bien en place tactiquement, les Iraniens ont pu contenir les assauts marocains avant de bénéficier d’un « but contre son camp » dans les ultimes minutes du match. Le Maroc a tout dominé dans ce match sauf le score. Les Iraniens n’ont jamais tiré au but lors de la seconde mi-temps avant d’ouvrir le score, une première en Coupe du Monde depuis près de trois décennies.

Le scénario a été presque identique face au Portugal. Cristiano Ronaldo a ouvert tôt le score, sur une erreur d’inattention de la défense marocaine.  Ensuite le Maroc a pris le jeu à son compte, mais ni Boussoufa, ni Belhanda n’arriveront à trouver la faille dans la défense mis en place par Rui Patricio. Les Lions ont eu la possession de balle et ont obligé les Champions d’Europe à défendre durant toute la rencontre. Les deux buts encaissés dans cette compétition par les Protégés du Roi Mohammed VI sont arrivés sur des coups de pied arrêté. Dans cette déception marocaine et africaine, il faudra retenir que la précoce élimination du Maroc est causée surtout par le rêver face à l’Iran qui aura marqué les esprits des joueurs.

L’Espagne et le Portugal, des candidats sérieux au sacre final !

Le groupe B aura comme qualifiés pour le tour suivant, le Portugal et l’Espagne. Le Portugal, amené par Cristiano Ronaldo qui voudrait remporter le titre de meilleur buteur de la coupe du monde, semble être sur le point de répéter son parcours lors de l’Euro passé qui l’a sacré Champion d’Europe. Des victoires étriquées, des matchs nuls arrachés et une équipe qui sait défendre et marquer le but nécessaire pour se retrouver au tour suivant. De son côté l’Espagne ne semble pas affecté par les derniers mouvements à la tête de son staff technique. Les coéquipiers du Capitaine Ramos continuent de développer un beau football malgré l’insertion des nouveaux venus à l’instar de Vasquez et Ascencio. L’Espagne et le Portugal possèdent clairement les qualités et l’expérience nécessaires pour une remporter cette édition russe de la Coupe du Monde.