L’ancien président de la CREG, Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz était l’invité du direct de ce mardi 10 janvier. Il revient dans l’émission sur l’appel d’offre de 4 gigawatt d’électricité d’origine solaire que vient de lancer l’Algérie. Est-ce que cet effort de rattrapage justifie-t-il une telle prise de risque ? Pour le cadre du secteur de l’électricité , le problème est ailleurs..

A voir aussi >> Ferhat Aït Ali : « Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes »