La crise qui se profile pour l’économie nationale "exige que l’on utilise tous les instruments de politique économique afin de redresser la situation", estime l’économiste chercheur au CREAD, Rafik Bouklia Hassan. Y compris la politique de change. "Il est temps de poser la question de la parité du dinar sans tabou", recommande-t-il dans "L'entretien".