Le premier CPP du mois de Ramadan a traité des récents couacs qui ont ébranlé le nouveau gouvernement, des évènements au Riff Marocain et aussi sur la possibilité ou non de tout dire sur la presse suite aux récentes polémiques parfois crapuleuses.