Le CPP de ce mercredi 21 décembre s'est payé un vrai clivage au régime de Bachar el Assad en Syrie. De manière générale, le soutien d'Algérie aux dictateurs arabes choquant il y a quatre ans est devenu "compréhensible" depuis l'émergence de Daech. Faut-il pour autant oublier l'aspiration des peuples arabes à la démocratie? Débat houleux au CPP.. 

A voir aussi >> Abdelouahed Kerrar : « L’affaire RHB cause un grave préjudice à l’industrie pharmaceutique algérienne »