Ambiance de deuil au CPP de ce mercredi 14 décembre où les journalistes du talk ont cherché à comprendre quelle est cette mécanique politique qui a broyé Mohamed Tamalt. Injonction politique, acharnement judiciaire et désertion de la solidarité.

Le Café Presse Politique est revenu en seconde partie sur l’affaire délirante du complément alimentaire commercialisé sous le nom « RHB » et l’implication du ministre de la santé, Abdelmalek Boudiaf, dans cette supercherie.

A voir aussi >>Mokhtar Chahboub, ex-PDG de la SNVI : « A ce stade, le véhicule monté en Algérie ne génère pas d’économie de devises »