CPP " Avec Lakhdar Bouregaa, Gaid Salah reveille l'été 62 et oublie l'avenir "