La solidarité entre artistes l’emportera t’elle un jour sur les lois implacables de l’industrie de la musique ? C’est ce que tend à dire l’action du collectif Elhouma. « Elhouma » qui est la traduction littérale du mot arabe « quartier » désigne aussi le nom d’un lieu de rencontres des rappeurs de toute l’Algérie.

 

Elhouma est une plateforme numérique qui sert de vitrine à la culture pop urbaine mais aussi un lieu où  convergent les besoins des groupes débutants et la main tendue d’un groupe grand frère MBS.

Fort de ses treize années de succès et de scène internationale, MBS tente d’être utile en initiant des actions citoyennes qui intègrent  les jeunes du quartier de Hussein Dey à Alger. Le collectif El Houma offre ainsi aux groupes de rap l’opportunité d’enregistrer gratuitement leurs albums et dans cette même logique il ouvrira bientôt ses ondes sur une webtv et une webradio. 

En évoquant son parcours et ses motivations artistiques Diaz, le rappeur de MBS, égraine quelques mots qui évoquent la maturité, la sagesse et le nécessaire choix des armes qu’impose une censure sournoise de l’état,  la lutte pour la parole libre des jeunes dans les champs artistiques avec les moyens qu’offrent la citoyenneté et la solidarité entre artistes.

Elhouma, le premier point de ralliement des acteurs de la culture subversive underground promet de devenir le vivier de tous les réfugiés d’un système artistique et politique basé sur la culture de l’exclusion de toutes les voix dissonantes.

--> Pour aller plus loin : les morceaux de musique de MBS et Diaz présents dans le reportage (par ordre d’apparition) :
MatDaech 3lina (Audio) 2016
#Civil fi bled el 3askar
Donquishoot Ft Diaz - La Bataille d'Alger – 2016

Ce reportage a été initialement publié sur la plateforme "Web Arts Résistances" qui rassemble des reportages multimédia, documentant des initiatives à la croisée de l’engagement citoyen et de la culture, produits par plusieurs médias partenaires dont Radio M.